La communauté

25 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 47773 fois

5 commentaires

Capteur

Le choix du capteur ne dépend pas que du nombre de pixels, il faut également tenir compte de sa taille, de son format et de l’association « type du capteur/traitement des signaux ». Le nombre de pixels comme dit dans l’introduction définit le nombre de points sur une image.

Capteur

La taille du capteur est garante d’une qualité cohérente avec le nombre de pixels présents sur le capteur. Certains capteurs ayant 6 Mpx sont de la même taille que certains capteurs de 2Mpx, les photosites sont donc plus resserrés et produisent ainsi des aberrations sur la photo. A l’inverse, un capteur dont les photosites sont trop éloignés produit des pixels parasites pour combler les vides (image moins bonne). Il vaut donc mieux un capteur dont l’espace est correctement utilisé et dont l’image ne sera pas altérée par des bruits parasites. La taille du capteur se définit en pouce pour des valeurs semblables à 1/2,7’’, 1/1,8’’, 2/3’’ qui déterminent la longueur de la diagonale du capteur. Pour exemple, un capteur donné 2/3’’ a une diagonale de : 2*valeur du pouce/3= 2*25,4mm/3 = 16,93mm.

Différents type de tailles de capteur.

Différents types de tailles de capteurs

 

Le format du capteur: généralement vous avez le choix entre le 4/3 ou le 3/2. Certains appareils peuvent prendre des formats de photos de 3/2 à partir d’un capteur 4/3 mais l’importance de ce détail n’est pas primordiale dans le choix d’un appareil. Si vous hésitez entre ces deux formats, considérez l’usage des photos que vous aurez. Le format 4/3 correspond au format de votre écran d’ordinateur classique et le format 3/2 se rapproche davantage du format des tirages photos que vous aviez en argentique.

Reste ensuite à évaluer la combinaison « type du capteur/traitement des signaux » mais cela reste relativement technique et nous vous conseillons plutôt de consulter les comparatifs d’appareils. Suivant les combinaisons entre le type et la qualité de capteur avec le traitement des informations électriques, on a plus ou moins de bruits de lecture, de blooming ou de bruit thermique.

CMOS ou CCD :

Il existe plusieurs sortes de capteurs mais seulement deux sont correctement représentés dans le milieu de la photo numérique. Le capteur CCD (Charge Coupled Device) et le capteur CMOS (Complementary Metal Oxyde Semiconductor). Le capteur est un composant électronique permettant de retraduire une image lumineuse en signaux électriques qui seront ensuite codés et compressés afin de donner une image en pixels (Picture Elements). La surface du capteur intègre une couche de silicium qui va réagir à l’action des photons et la traduire en grandeur électrique.

Le capteur est composé d’une multitude de photosites (ou cellules) eux-mêmes composés d’une photodiode qui reçoit la lumière et d’une autre qui transmet la charge. On a donc deux photodiodes pour traduire la lumière en charge. Cependant, les photodiodes ne distinguent pas les couleurs (l’image est pour ainsi dire dans un premier temps en noir et blanc) il faut donc ajouter des filtres (rouge, vert et bleu) ne laissant passer que les couleurs voulues afin de décomposer la lumière. C’est le même principe sur un téléviseur, chaque pixel est la composition de trois couleurs (rouge, vert, bleu). Il faut donc 3 photosites pour capter une couleur et la coder.

La différence majeure entre un capteur CCD et un capteur CMOS réside dans le procédé de fabrication. Le capteur CCD est plus délicat à la fabrication et demande une chaîne spécifique d’où son coût plus élevé, mais sa qualité est meilleure et permet de meilleur rendus des contrastes, une plus grande sensibilité et une diminution du bruit. Son photosite ne fait que transmettre une charge qui est ensuite codée par un convertisseur analogique/numérique et ensuite traitée par le DSP (Processeur de Signal Numérique)

Le capteur CMOS a l’avantage de ne pas transmettre une simple charge. Son photosite intègre un amplificateur de tension lui permettant de convertir lui-même la charge électrique reçue. Il peut être fabriqué sur une chaîne de circuits intégrés et est moins gourmant en énergie que le CCD à l’utilisation. Ce capteur est souvent présent dans les appareils de premiers prix mais il est également présent dans les appareils professionnels qui intègrent un circuit de réduction du bruit. La qualité du capteur étant relevée par le traitement des informations.

Reflex Nikon D70s et Reflex Olympus E300.

Reflex Nikon D70sReflex Olympus E300

 
Retour
  • gnomish le 16-12-2009 : Ne t'en fais pas, Rah, ici on plaisante beaucoup mais ce n'est jamais méchant ;)Bon alors, pour ce que j'en sais : quand on fais une photo l'appareil essaie de calculer (mais on peut le faire soi-même :) ) une exposition co...
  • Rah le 16-12-2009 : je suis un P'tit nouveau  alors laisse moi le temps de m'habitue a votre cite.tout a fais ça
  • soka le 16-12-2009 : les excréments on a dit :D:dejaout
  • gnomish le 16-12-2009 : Heu, c'est à dire? Les histoires de +1/3 d'EV par exemple ?
  • Rah le 15-12-2009 : Bonjour    je trouve le sujet sur les capteurs Très bien expliqué.:clap:j'aimerais savoir plus sur les Incrément de l'exposition:ptdr merci