La communauté

18 utilisateurs en ligne j marie

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 62445 fois

6 commentaires

Comprendre les ISO

Nous allons vous présenter quelques astuces pour mieux comprendre l'utilité des sensibilités (ISO) de votre appareil photo numérique. Lorsque celles-ci n'auront plus de secret pour vous, vous pourrez pleinement les exploiter et très sûrement améliorer la qualité de vos images.

Que sont les ISO ?

Les ISO représentent les différentes sensibilités à la lumière disponibles sur le capteur et que votre appareil peut accepter. Les plages de sensibilités présentées actuellement sur les appareils photo numériques se situent généralement entre 50 et 3200 ISO. Cette plage se divise en palier, et chaque palier restitue une sensibilité à la lumière deux fois plus importante que la précédente. Ainsi vous passez de 50 à 100 ISO puis 200, 400, 800, 1600, 3200 ISO etc... Il n'est cependant pas rare de trouver des sensibilités intermédiaires comme 64, 80, 1000 ou encore 1250 ISO. Ces paliers constituent souvent un début ou une fin de plage de sensibilité.

Que se passe-t-il ?

Concrètement, lorsque vous imposez à votre appareil une sensibilité élevée (3200 ISO par exemple) cela rendra le capteur plus sensible à la lumière et ainsi favoriser les prises de vue en basse lumière. Ce sont généralement des prises de vue que vous n'auriez pas pu effectuer avec une valeur ISO inférieure et sans flash.

Photo prise avec le Pentax K100D à une sensibilité de 3200 ISO, sans flash.

Photo en basse lumière à 3200 ISO

 

A l'inverse, si vous choisissez la même sensibilité de 3200 ISO pour photographier votre famille un après-midi à la plage, le capteur de votre appareil risque d'être trop sensible à la lumière et vos photos seront trop claires, voire même blanches.

Photo prise à 3200 en pleine lumière. La sensibilité étant trop élevée, la photo est surexposée.

photo prise à 3200 ISO en extérieur

 

La même mais à 200 ISO cette fois-ci.

photo prise à 200 ISO en extérieur

 

Le fait que le capteur soit plus sensible entraîne également une modification des paramètres de prise de vue. Ainsi, une vitesse d'obturation plus rapide pourra être sélectionnée par l'appareil et de ce fait limiter les flous de bougé et les flous du sujet. Techniquement, lorsque vous poussez les ISO, le signal électrique du capteur est amplifié. Cette amplification génére une altération, qui se traduira dans l'image par des pixels parasites, souvent de couleur verts ou rouges. De même, une amplification excessive peut engendrer une perte de qualité des couleurs, de la netteté, et des contrastes. C'est ce que l'on appelle le bruit numérique, nous le retrouvons sur tous les appareils photo numériques.

Cette photo a été prise à une sensibilité de 3200 ISO (avec le Pentax K100D). Nous distinguons quelques pixels de couleur et un effet granuleux général. Le lissage du bruit effectué par l'appareil minimise correctement les pixels, mais donne l'effet granuleux.

 

Voici la même photo (presque), cette fois prise à 200 ISO. La différence est nette : l'absence de bruit joue en faveur de la qualité. Le bruit peut parfois prendre des proportions assez inattendues.

Photo prise à 200 ISO

 

Cette photo a été prise en soirée à 1600 ISO avec le Nikon S7c. Le bruit est ici très présent et dégrade franchement l'image.

Photo entière en 1600 ISO

 

Voici maintenant un morceau de l'image en taille réelle (un pixel sur le capteur est égal à un pixel à l'écran). Le bruit rend la photo inutilisable.

Bruit produit par le Nikon S7c

 

Ce qu'il faut retenir des ISO

Récapitulons : lorsque les conditions lumineuses sont bonnes, et que vous n'avez pas d'impératif de réglages, il convient de privilégier la plus basse sensibilité possible. Cela vous permettra de garder une qualité optimale. Si, à l'inverse, les conditions lumineuses sont peu favorables, soit vous vous servez du flash - et dans ce cas la sensibilité ne compte que pour la portée du flash - soit il vous faudra rechercher le meilleur compromis entre sensibilité - la plus haute possible - et qualité d'image. Rappelons qu'une haute sensibilité vous permettra de photographier avec une vitesse accrue et donc d'éviter les flous. Mais une sensibilité trop élevée produira du bruit sur les photos et la qualité s'en ressentira. Si votre appareil possède un système de stabilisation mécanique, il vous permettra de ne pas monter trop haut en ISO tout en gardant une bonne qualité. Dans tous les cas, ce sera un compromis à trouver selon les conditions...

Retour
  • speedeta le 27-10-2011 : eh bien voila enfin une réponse avec image en plus. je dis bravo et merci pour les renseignements.
  • gnomish le 22-06-2009 : Heu... sans calculer ça correspond bien à ce qu'on voit.Enfin derrière le signal brut il y a un gros travail de traitement du signal (surtout sur le G5!) qui vient atténuer un peu la différence.A la sensibilité "native...
  • fred76 le 22-06-2009 : Au fait, j'ai oublié de parler de la taille des capteurs.Avec ce que je viens de dire ci dessus, on voit que plus la surface d'un photosite est petite, moins le photosite reçoit de lumière et donc, plus le constructeur est o...
  • zitoune le 22-06-2009 : Bonjour Fred et merci pour cette mise en lumière :D
  • fred76 le 19-06-2009 : Augmenter la sensibilité ISO ne rend pas le capteur plus sensible. Le capteur capte ce qu'il reçoit, et ne fait rien d'autre. Par contre c'est l'électronique qui est derrière qui fait le travail.Donc, pour un éclairement don...