La communauté

20 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 31721 fois

12 commentaires

La conversion des focales argentique/numérique

Nous avons tous à un moment ou à un autre remarqué les annotations présentes sur les optiques de nos chers appareils photos numériques. Les constructeurs traduisent souvent les focales en "équivalent 24x36" pour que les utilisateurs habitués au format pellicule ne soient pas perdus, en quelque sorte c'est pour donner un ordre d'idée sur les capacités d'une optique avec le référentiel de l'argentique. Concrètement, qu'est-ce réellement et qu'est ce que cela change ?

Oblectif Canon 28-80mm USM.

oblectif Canon 28-80mm USM

La focale d'un objectif

La focale d'un objectif se traduit toujours par des mesures en millimètre. Ces mesures correspondent à la distance entre le centre optique de l'objectif et le support sur lequel la mise au point est faite ( pellicule, capteur, plan film ). Elles définissent un angle de vision, plus large pour les focales courtes que pour les focales longues. Une focale courte est appellée grand angle, alors qu'une longue focale sera nommée téléobjectif. En 24 x 36 un grand angle ne dépasse pas 28mm et un téléobjectif commence à partir de 80mm.

La mise au point ne se fait pas réellement sur le sujet, mais sur le capteur. C'est le point d'impact où les rayons lumineux forment l'image.

schéma lentille

La focale normale correspond à la vision à travers l'objectif la plus proche de celle de l'oeil humain, les déformations et les perspectives seront également proches. Cette valeur est calculée avec la diagonale du support ( qui peut etre une pellicule ou un capteur ). Un capteur fullframe ( 24 x36, soit l'équivalent d'une pellicule 135 ) a une diagonale d'environ 43mm, le standard pour la focale normale sera un 50mm. C'est donc cette valeur qui est retenue pour la construction d'une optique à focale normale. La diagonale d'un capteur au format aps se situe aux alentours de 30mm; donc la focale normale pour les boîtiers utilisant ce type de support sera 28mm ou 35mm.

Schéma des angles de champs en fonction des focales.

Une focale plus courte que la focale normale élargira l'angle de champs de vision et inversement une valeur plus grande réduira l'angle de champ mais offrira un grossissement plus important. Pour rappel l'ouverture d'un objectif est en fonction de son millimétrage ( valeur focale ) et son diamètre intérieur. Par exemple, un 50mm de 25mm de diamètre aura une ouverture de 2 et votre fidèle 50mm f1.4 a donc un diamètre intérieur de 35.7mm.

La conversion

Vous avez sûrement remarqué que les valeurs de focales sont souvent présentées en "équivalence 24x36", ce système de notation a pour avantage de garder une référence bien connue. En effet tous les compacts et bridges ont adopté des tailles de capteurs plus ou moins différentes, et vu que les mesures réelles des objectifs sont sans intérêt si nous ne connaissons pas la taille du capteur, c'est pour cela que les fabriquants communiquent sur leurs appareils photos numériques avec les équivalences. Cependant, et en opposition aux autres boîtiers, les reflex sont équipés, pour la plupart de capteurs, soit dit fullframe ( 24 x 36 ), soit aps ( 18 x 24 ). Les reflex étant les seuls appareils à pouvoir recevoir des objectifs interchangeables, nous ne parlerons que de ceux-ci pour les conversions. Ces derniers n'ayant que deux types de capteurs, les valeurs réelles seront donc à prendre en compte lors d'un éventuel achat. Si vous avez un objectif 18-70 ce sera toujours un 18-70, qu'il soit monté sur un reflex fullframe ( le capteur mesure 24mm sur 36mm ) ou sur un appareil à capteur au format aps ( le capteur ne mesure que 18mm x 24 mm ) c'est simplement le rendu qui diffèrera. Après vous pouvez très bien convertir vous-même les focales si vous êtes habitué au format 24 x 36 numérique ou argentique. En clair et en simplifié, votre objectif n'a pas le même angle de champ de vision suivant la taille du capteur implanté dans votre boitier. Donc pour résumer, avec un objectif lambda, plus le capteur est petit plus l'angle de champ est réduit, et inversement si vous avez un capteur fullframe.

Pour exemple si vous aviez un 18-70 et un 70-210 sur votre Canon argentique, lorsque vous passez ces optiques sur 400D ( capteur aps ) le rapport de conversion est de 1.6x.

Donc désormais vous possédez l'équivalent d'un 28-112 et un 112-336. Si vous êtes Nikon et vu que le rapport est de 1.5x, vous aurez un 27-105 et un 105-315. Les rapports de conversion ne sont pas les mêmes parce que les deux marques n'équipent pas leurs boîtiers avec des capteurs de même taille. De même votre zoom 28-105 ou 28-80 conçu pour du 24 x 36, ne sera plus un grand angle à la valeur 28mm mais l'équivalent d'un 50mm ( focale normale ), une fois installé sur un reflex à capteur aps.

Seulement voilà, vous aviez un 50mm en argentique et maintenant que vous êtes passé au reflex numérique au format aps la valeur focale n'est plus la même. Et pourtant votre bon vieux 50mm f1.4 ne se transformera pas réellement en 75mm f1.4 si vous êtes sur du Nikon (rapport x1.5) ou 80mm sur du Canon ( rapport x1.6 ), alors que l'angle couvert par l'objectif sera celui d'un 75mm ou 80mm. Donc lorsque vous montez un 50 sur votre reflex numérique, le fait que le capteur soit plus petit que la pellicule d'origine, va agir directement sur l'angle de champ de vision sans modifier les caractéristiques telles que la profondeur de champ et le grossissement. C'est un peu comme si le capteur recadrait l'image offerte par l'optique. Le sujet n'est pas grossi, il prend simplement une plus grosse proportion dans l'image, vue qu'elle est plus petite.

A gauche, l'image produite par un objectif conçu pour du 24x36, à droite ce que voit le capteur d'un reflex numérique au format aps.

image plein format 24x36image plein format aps

Un objectif conçu pour un boîtier 24x36 produit une image plein format qui n'est pas entièrement visible par le capteur d'un reflex au format aps, puisque celui-ci est plus petit. Le support est plus petit, donc l'image l'est également, et puisque le capteur recadre, l'angle de champ de vision est réduit, le grossissement n'a pas changé, la profondeur de champ ainsi que la distance de mise au point de l'optique n'ont pas non plus été modifié.

Conclusion

Nous ne pouvons qu'attendre que les constructeurs produisent des capteurs fullframe ( 24 x 36 ) à moindre coût, nous y gagnerons en qualité d'image bien sûr, mais aussi en simplicité pour les rapports focaux. Un 50mm aura l'angle de champ d'un 50mm, ainsi que sa profondeur de champs et son taux de grossissement... Et enfin, en imaginant que la production d'optique pour capteur aps se développe, il faudrait vraiment beaucoup de temps avant d'obtenir un parc d'objectifs compatibles tel qu'il existe aujourd'hui, et ce pour toutes les marques, donc vive le capteur fullframe!

Retour
  • gnomish le 24-01-2011 : Bonjour, et bienvenue sur le forum :DPersonne n'a jamais prétendu le contraire, si tu lisais les dossiers :)Parce que tout le monde n'a pas fait des études en photographie, et que les focales 24x36 sont assez facilement &qu...
  • blairo67 le 24-01-2011 : Pourquoi appeler les focales dédiées aux numériques "focales équivalentes" au 24x36 alors que les capteurs sont différents ?Un grand angle (30° par ex)  ou numérique n'aura pas la même longueur focale suivan...
  • ebola le 05-12-2007 : Pour ton retour parmi nous :) ça me fait (et pas qu'à moi) très plaisir, tu m'as manqué !un vrai p'tit couple :)) :)) lol
  • lolo le 05-12-2007 : ebola :Ah oué, ça m'intéresse aussi, on doit y apprendre des choses fort intéressantes...(lolo je peux pas m'empêcher, mais :luv :luv :luv :luv :luv)Merci benji mais pourquoi cette montagne de love????Pour mon come back ou pou...
  • ebola le 05-12-2007 : Ah oué, ça m'intéresse aussi, on doit y apprendre des choses fort intéressantes...(lolo je peux pas m'empêcher, mais :luv :luv :luv :luv :luv)