La communauté

46 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 13704 fois

0 commentaires

Prise de vue

Dans les premiers temps on a tendance à mal cadrer, c’est une habitude qu’il faut prendre et un œil qu’il faut exercer. Faites vous-même des critiques de vos photos et vous verrez rapidement vos progrès. Au début, on a tendance à cadrer très large, (pour un portrait on aurait tendance à avoir le nombril avec ou alors une grande partie du ciel).

Prise de vue

Apprenez le cadrage et vous verrez qu’une partie de votre entourage vous qualifiera bien vite de bon photographe. Observez donc comment sont les sujets sur votre photo (ni trop grand ni trop petit) essayez de prendre une photo bien droite et dont rien ne vient parasiter l’image.

Généralité.
Plus en détail

Composition

La composition est également un exercice et surtout un jeu de mise en scène. Considérez la photo comme une histoire que vous voulez raconter, une situation que vous voulez montrer, une expression que vous voulez garder. Certes, on peut faire de la photo technique d’archive mais avouez que la photo artistique est bien plus intéressante. Pour faire de bonnes photos, il faut bien souvent regarder le monde avec des yeux d’enfants, observer le moindre détail et ressentir les choses autour de nous. Si à cela vous ajoutez un sens créatif et la technique, il n’y a pas de raison que vos photos ne soient pas exceptionnelles.

On pourrait en effet vous donner des règles de composition comme le font certains livres sur la photo ou sur le dessin, mais ces règles sont bien souvent limitatives dans la création et vous empêche de donner libre cours à votre imagination. Je vous invite juste à les survoler, histoire d’en être relativement conscient, mais de savants calculs ne servent à rien. Cela dit, si vous ne vous sentez pas du tout créatif (et cela n’est pas une tare) vous pouvez tout de même utiliser ces règles pour composer votre image.

Généralité.
Plus en détail

Mise au point

La mise au point correspond à la partie nette de votre photo, la partie sur laquelle vous allez focaliser. Si vous avez un viseur optique vous pouvez vous servir de la mire centrale qui vous permet d’être très précis si vous êtes pointilleux. La mise au point vous servira de mise en valeur de votre sujet si vous jouez également sur la profondeur de champs. Si votre mise au point se fait par l’écran, mieux vaut avoir un bon écran ou un bon autofocus. Il doit permettre également de garder une mise au point en mémoire afin de pouvoir prendre un sujet net alors qu’il ne se trouve pas au centre de la photo. Avec certains autofocus, il est quasi impossible de prendre une photo à travers un grillage par exemple.

En savoir plus.

Ouverture

L’ouverture, comme dit plus haut, défini la quantité de lumière entrante dans l’objectif. Le diaphragme est à l’objectif ce que l’iris est à votre œil. Le choix de cette ouverture vous permet de prendre des poses longues ou courtes suivant que le sujet soit en mouvement ou fixe, ou que vous vouliez une profondeur de champs longue ou courte. Je rappelle qu’à une grande ouverture correspond un petit chiffre.

En savoir plus.

Vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation exprimée en fraction de secondes (1/8s, 1/60s, 1/250s, 1/1000s par exemples) vous donne le temps d’exposition du capteur. Si vous avez un sujet en mouvement, vous allez prendre une vitesse élevée pour ne pas avoir de bougé. Par contre, si vous êtes dans un endroit sombre, vous allez prendre une vitesse d’obturation lente et une grande ouverture

En savoir plus.

Profondeur de champs

La profondeur de champs détermine le champs distant qui va être net sur la photo sachant qu’en général la partie sur laquelle vous allez faire la mise au point est la partie centrale (en profondeur). La profondeur de champs défini jusqu’où les objets sont net devant et derrière.

En savoir plus.

Balance des blancs

La balance des blancs est relativement importante si vous ne voulez pas que vos photos paraissent verdâtres ou rougeâtres. La balance des blancs automatique ou manuelle permet de mesurer la « température » de la lumière (exprimée en degré Kelvin) et de rectifier l’influence d’une lumière qui n’est pas totalement blanche. En manuel, l’appareil peut vous demander de choisir entre différents réglages prédéfinis (éclairage extérieur, intérieur, halogène, ampoule, bougie, ciel nuageux,… suivant les appareils) D’autres appareils vous demanderont de sélectionner une partie de l’image où se trouvera une partie d’un blanc sensé être neutre (principe fonctionnant sur une large partie des logiciels de retouche photo).
En mode automatique (fonctionnant très bien sur certains appareils) la balance des blancs se fait toute seule par la cellule.

Mais ne vous inquiétez pas si votre appareil ne peut pas le faire car c’est toujours faisable depuis un logiciel de retouche photo. Cela vous demandera juste quelques temps.

En savoir plus.

Retour