La communauté

28 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 84579 fois

21 commentaires

Réaliser un sténopé numérique

Pour tous ceux que la photo numérique traditionnelle lasse, pour tous ceux qui sont en manque de créativité, pour tous ceux qui se sentent en mal de bricolage photographique, ou simplement pour les curieux ou ceux qui sont arrivés sur cette page par hasard : voici le sténopé numérique ! Rien de révolutionnaire, nous reprenons une des premières techniques photographiques pour un usage sur reflex numérique.

Qu'est-ce que le sténopé

Le sténopé est une forme primitive d'appareil photo. Dépourvu d'objectif et de diaphragme, il constitue la manière la plus simple d'obtenir une image, quelque soit la surface sensible (papier, film, avocat, chimies, capteur). Dans une boîte photographique, l'image se crée lorsque les rayons lumineux passent par un minuscule trou et se croisent ; alors apparaît une image retournée, affichée sur la paroi face au trou.

Dessin base sténopé.

dessin base sténopé

Comment faire son sténopé numérique

Ce dossier nécessite un minimum de matériel. Tout d'abord vous devez être en possession d'un reflex numérique (pour une utilisation numérique, cela fonctionne tout aussi bien avec un reflex 24x36) et de quelques éléments de menu bricolage :

- une paire de ciseaux
- du papier cartonné noir
- du papier d'aluminium alimentaire
- de l'adhésif
- une aiguille
- un compas, une équerre ou n'importe quoi ayant un angle droit (90°)
- de quoi percer (des ciseaux pointus sont efficaces mais un peu dangereux)
- un cutter

Nous appellerons sténopé la surface trouée à travers l'appareil qui va rediriger les rayons lumineux pour former une image sur notre surface sensible : le capteur. Nous allons donc réaliser un sténopé qui va se fixer sur l'appareil et plus précisément, sur le bouchon du boîtier.

Pour commencer il nous faut trouver le centre du bouchon. C'est là que le compas entre en jeu ou bien l'équerre. Avec le compas, il suffit de dessiner des rosas pour trouver le centre. Avec une équerre et selon une règle de mathématiques, nous positionnons l'angle droit sur un bord intérieur du bouchon et marquons le bouchon comme suit :

Définir le centre du bouchon, phase 1.

Définir le centre du bouchon, phase 1

Nous traçons ensuite un trait entre ces deux points (les points que nous avons marqués avec l'équerre) :

Définir le centre du bouchon, phase 2.

Définir le centre du bouchon, phase 2

Nous recommençons l'opération trois fois à trois endroits différents autour du bouchon. De là, trois droites se croisent au centre du bouchon. Il ne nous reste plus qu'à percer. Le trou à percer doit être suffisamment large pour ne pas gêner les rayons lumineux passant par le sténopé mais pas trop de façon à s'en servir comme repère pour placer son sténopé. Un trou de 1 à 3 millimètres de diamètre fera très bien l'affaire. Nous reviendrons dessus un peu plus tard.

Bouchon percé.

Bouchon percé

La réalisation du sténopé

Pour avoir un trou relativement propre, vraiment petit et facilement réalisable, l'emploi du film aluminium alimentaire semble tout destiné à cet usage. Pour percer correctement la feuille de métal, nous en découpons un petit carré dans une surface bien plane, non froissée. En plaçant la feuille sur le papier cartonné, nous avons un bon support pour percer aisément des trous de différents diamètres. Avec notre aiguille et perpendiculairement à la feuille d'aluminium, nous allons percer. Plus nous enfoncerons l'aiguille à travers la feuille de métal et dans le papier cartonné, plus le trou sera gros. Nous vous conseillons de repasser par le trou sur le verso de la feuille de manière à bien dessiner le trou. Attention, il est plus risqué dans cette dernière opération d'abîmer le trou.

Perçage de la feuille d'aluminium.

Perçage de la feuille d'aluminium

Nous allons maintenant réaliser le support pour cette feuille percée. Avec le papier cartonné, nous découpons des morceaux qui viendront se fixer sur le bouchon du boîtier. Le seul impératif est que la surface doit être plus petite que celle du bouchon. Nous découpons grossièrement le centre de notre surface cartonnée.

Découpage du carton.

Découpage du carton

Ensuite nous collons le papier d'aluminium en sandwich entre les deux surfaces cartonnées noires. Là encore, il faut être très minutieux, il serait dommage de froisser la feuille de métal maintenant. Lorsque le sandwich est collé nous avons notre sténopé, qui n'attend plus que son bouchon d'appareil photo pour nous donner de belles images.

Collage du carton.

Collage du carton

sandwich carton/alu/carton.

sandwich carton/alu/carton

Le plus simple et le moins contraignant sur du long terme est encore de fixer notre sténopé à l'aide d'adhésif sur notre bouchon. Pour le placer au centre, nous nous servirons du trou fait auparavant dans le bouchon.

Centrage du sténopé dans le bouchon.

centrage du sténopé dans le bouchon

Nous n'avons plus qu'à mettre le bouchon à la place de l'objectif sur le reflex, et photographier.

Photo prise dans un miroir. Les taches visibles sur cette dernière image sont des poussières sur le capteur de l'appareil. Les changements d'objectif et de sténopé doivent se faire minutieusement et dans de bonnes conditions pour éviter au maximum ce type de résultat.

Photo de l'appreil prise au sténopé

Nous conseillons de faire différents essais quant au bon diamètre de trou à faire pour avoir la meilleure qualité possible. Pour avoir un ordre d'idée, sur le reflex Canon 400D le trou doit être nominalement de 0,35 mm pour une profondeur capteur/sténopé de 70 mm environ. Nous trouvons un outil de calcul du diamètre du trou du sténopé en fonction de la profondeur support/sténopé sur cette page The Penultimate Pinhole Photography Site. Bien que réaliser des trous d'un diamètre précis ne soit pas chose facile, s'en approcher donne de bons résultats.

Retour Suite
  • yiu1980 le 15-01-2009 : En fait allez de nouveau sur cette galerie il y a des photos !!Y a des news !http://www.flickr.com/photos/yiu1980/En fait je fais de la sténopé avec des boites en fer blanc.Comme je n'ai pas de labo, je fais mes tirages sur...
  • zitoune le 13-01-2009 : Oui pareil je suis preneur de quelques explications :D
  • sandro le 13-01-2009 : Les photos sur la galerie Flickr ont l'air très intéressantes, mais je n'ai pas tout comprit, peut être quelques explication ?
  • yiu1980 le 13-01-2009 : Je me suis laché ca y est !Voila le reste des photos et des tests !!Non concluant je vous le confirme !!Mais c'est un debut !!Voilà le lien !!http://www.flickr.com/photos/yiu1980/
  • sandro le 08-01-2009 : Ma contribution au sténopé numérique, la compo est à ch..e mais c'est ce que j'avais sous le yeux quand j'ai fais le sténopé. Par contre le trou du mien doit être trop petit.