La communauté

28 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 33269 fois

0 commentaires

Tester son objectif photographique

Si vous venez d'investir dans un objectif, en kit ou pas, vérifiez dès maintenant ce dont il est capable !

Après ce dossier vous devriez mieux connaître votre propre optique et surtout connaître quelques points à regarder avant d'acheter un objectif neuf ou d'occasion. Nous parlerons dans ce dossier de la luminosité d'un objectif, sa capacité à laisser passer la lumière, en fait. Nous ferons ensuite un petit tour du côté des déformations et des aberrations. Et enfin nous verrons quelques défauts mécaniques. Cela devrait vous aider un peu si vous devez acheter un objectif neuf ou d'occasion. Nous reprendrons évidemment quelques notions de base au travers de ce tutoriel censé vous aider à mieux connaître l'objectif monté sur votre appareil photo numérique.

La luminosité de l'objectif ou sa capacité à transmettre la lumière

Parmi les grands critères qualitatifs des objectifs, il y a bien sûr l'ouverture de diaphragme maximale que celui-ci peut fournir. Plus l'objectif est lumineux, plus il sera cher, c'est la première règle. Rappelez-vous, nous avons vu dans le dossier "le diaphragme et l'obturateur", que l'ouverture maximale de l'optique se traduit par F2.8 par exemple. Plus le chiffre est petit, plus ce dernier sera lumineux, plus il laissera passer de lumière. L'ouverture du diaphragme de l'objectif n'est pas à considérer de manière absolue. Je m'explique. Un objectif à focale fixe sera toujours plus lumineux qu'un objectif zoom. Nous ne pouvons pas avoir les mêmes valeurs d'ouverture sur un fixe que sur un zoom. Pour rappel, un zoom offre la possibilité de varier l'angle de champs (vous voyez plus ou moins "large"), mais sa construction impose des ouvertures réduites. De même une longue focale (téléobjectif, 90 mm par exemple) sera forcément moins lumineuse qu'un 50 mm (focale qui se rapproche le plus de la vision de l'oeil humain) par exemple. La raison est facilement compréhensible puisque l'ouverture est un rapport de proportion entre la longueur de l'optique (focale) et son diamètre.

Illustration de valeur d'ouverture d'un diaphragme d'objectif.

Illustration de valeur d'ouverture d'un diaphragme d'objectif

Donc plus il est long, plus le diamètre intérieur de celui-ci devra être important pour qu'il soit lumineux. Et la limite physique du diamètre intérieur d'un objectif est vite atteinte. Dans la même lignée, plus un zoom sera important, plus son ouverture sera réduite. Là encore le problème est physique, plus l'amplitude de focale est importante plus le rapport longueur/diamètre sera difficile à maintenir. Donc au vue des nombreux objectifs existants, nous comprenons facilement que nous ne pouvons pas considérer son ouverture de manière absolue, mais bien en relativisant avec sa construction. Un 50 mm F1.4 est lumineux, un 28-90 mm F2.8 est lumineux, alors qu'un 50 mm F2.8 sera vraiment peu lumineux et qu'un 28-90 mm F1.4 n'existe qu'en rêve...

Objectif focale fixe Nikon 50 mm F1.4.

objectif Nikon 50 mm F1.4

Pour un zoom 28-90 mm nous pouvons considérer qu'il commence à être bien lumineux en dessous de F2.8.

Objectif zoom Tamron 80-210 mm F4.5-5.6 .

objectif Tamron 80-210 mm F4.5-5.6

Par contre, chose très importante, un 28-90 mm F3.5 coûte déjà plusieurs centaines d'euros, donc ne rêvez pas trop, il faut faire en fonction de ses moyens et de ses attentes. Le plus abordable, dans le rapport qualité prix, reste évidement les objectifs à focale fixe. Ils ont par contre l'inconvénient d'être exclusifs et de vous obliger à partir avec votre stock d'optiques. Si vous venez d'acheter un reflex avec un objectif en kit et que vous voyez "F4.5-5.6" ce sont les valeurs d'ouvertures maximales de l'objectif à la plus courte focale et à la plus longue focale. Ce sont là des ouvertures très courantes. Les zooms à ouverture fixe sont généralement de meilleure qualité.

Les aberrations et déformations

L'ouverture n'est pas le seul critère qualité et ne veut pas tout dire, loin de là. Il y a aussi les déformations que produisent les objectifs. Nous avons déjà consacré un dossier sur ce sujet mais nous allons reprendre ici ce chapitre pour notre charte qualité.

Le premier défaut que nous allons aborder est le vignetage. Celui-ci se traduit par l'assombrissement des angles de l'image. Il est surtout visible à l'ouverture maximale.

Exemple de vignetage accentué.

vignetage

Vient ensuite le coussinet, cette déformation arrondit les lignes droites des bords de l'image vers l'intérieur de la photo.

Déformations en coussinet.

déformation en coussinet

Exemple de déformation en coussinet. Le poteau électrique et la poubelle sont verticaux en réalité.

détail déformation en coussinet détail déformation en coussinet

Et enfin le barillet. Cette distorsion produit l'effet inverse du coussinet, les lignes droites sont arrondies vers l'extérieur de l'image.

Exemple de déformation en barillet.

déformation en barillet

Dans les tests qualité arrive les aberrations chromatiques. Comme son nom l'indique c'est une aberration qui joue sur la couleur. Nous notons notamment les franges pourpres. Celles-ci apparaissent souvent sur les bords de l'image lorsque les contrastes sont forts. L'image perd en précision et nous voyons une irrisation colorée entourer les forts contrastes.

Exemple de franges pourpres.

franges pourpres

Les défauts mécaniques

Tous les objectifs récents sont équipés d'un système autofocus. Celui-ci permet une mise au point automatique sur un ou plusieurs points d'un plan limité en profondeur. Il peut arriver que celui-ci soit défectueux. Cela peut se traduire par une mise au point impossible à telle ou telle distance. Sur les zoom ce défaut n'appareît pas forcément à toutes les focales. Autre défaut parfois à peine perceptible : la mise au point décalée. Ce problème ne se voit pas forcément au premier coup d'oeil et passe même parfois inaperçu. Pour le démasquer il suffit de sélectionner la plus grande ouverture de diaphragme (F1.4, F2.0) pour avoir une faible profondeur de champs, et de faire la mise au point sur une règle (double décimètre par exemple) suivant un angle de 45°. Le mieux est encore de faire ce test le plus près possible pour réduire au maximum la profondeur de champs. Le résultat est simple à interpréter, si vous avez fait la mise au point sur la valeur "3cm" est que cette dernière se trouve décalée un peu en avant ou un peu en arrière, c'est que la mise au point est mal réglée.

Mise au point décalée vers l'arrière.

mise au point décalée vers l'arrière

Mise au point correcte.

mise au point correcte

Mise au point décalée vers l'avant.

mise au point décalée vers l'avant

Parmi les innombrables défauts pouvant gêner votre objectif, il y a aussi le défaut de montage d'une ou plusieurs lentilles. Le plus souvent ce défaut n'est pas dû à une erreur de montage mais des suites d'un choc. Nous mettons parfois fort longtemps avant de repérer ce défaut. Si l'objectif est tombé et qu'une lentille s'est décalée, celle-ci produit généralement un bruit lorsqu'on secoue l'optique. Si, au contraire, c'est un défaut de montage il est possible de rien remarquer à moins d'éplucher ses images au peigne fin. Si tel est le cas la qualité de l'image ne sera pas homogène sur toute l'image. L'un des bords ou un côté auront un rendu différent du reste de l'image.

Si vous devez acheter un objectif d'occasion et que vous voulez vous faire une petite idée de son "kilométrage", pensez à regarder les lamelles du diaphragme. Faites bouger ce dernier et inspectez-le. Toujours pour les optiques d'occasions, nous vous conseillons d'ausculter les lentilles sous tous les angles, à la lumière bien sûr. Vérifiez qu'il n'y ait pas de traces de moisissures, de saleté à l'intérieur ou de quelconques rayures.

Conclusion

Donc pour conclure, nous vous invitons à réaliser quelques tests avant un achat, si ceux-ci sont possibles. Même si vous ne pensez pas acheter un objectif prochainement, tester celui qui vous accompagne peut être intéressant pour mieux connaître ses limites et ses possibilités.

Retour