La communauté

32 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 7973 fois

0 commentaires

FujiFilm A A800

Nous continuons notre série de tests autour de la marque FujiFilm avec le A800. Ce dernier est un compact que nous qualifions volontiers d'utilitaire. Il n'est pas franchement compact, n'est pas non plus doté des toutes dernières évolutions de la marque en matière de photographie numérique. C'est le type d'appareil qui vous suit partout, ne craint pas grand chose et est censé vous restituer des photos toujours réussies.

1. Prise en main, ergonomie

Compte tenu de son prix plutôt modéré nous ne nous attendons pas à retrouver ici des performances hors-normes. Ceci-dit, le petit Fuji A800 dispose d'une bonne prise en main grâce notamment à une épaisseur conséquente. De même, le petit gripp sous la molette assure une bonne tenue de l'appareil. Malheureusement, et c'est très compréhensible vu le prix, le zoom n'a aucune progressivité et limite un peu les cadrages précis.

Fuji A800 vue de trois quart face Fuji A800 vue de dos, écran allumé Fuji A800, logement carte et piles

photo Fuji A800 de face allumé.

photo Fuji A800 de dos, allumé.

photo du Fuji A800 piles + carte mémoire SD

Fuji A800 vue de trois quart face Fuji A800 vue de dos, écran allumé Fuji A800, logement carte et piles

Ce boîtier cherche bien évidemment la facilité d'utilisation et commence bien en affichant peu de boutons au dos de l'appareil. Nous retrouvons bien sûr les commandes rapides pour le flash, la macro etc... La molette de sélection vous permettra également d'accéder à quelques fonctions de bases ainsi qu'aux modes scènes, une fois que ceux-ci sont programmés bien sûr (touche SP).

Comme la plupart des Fuji, le A800 reçoit sans distinction des cartes XD ou SD. Notons que le filetage du trépied se trouve sous le capteur, une bonne nouvelle pour les amateurs de panoramique, bien qu'ils soient rares dans la clientèle de ce genre de compact. Les prises des appareils photos numériques sont malheureusement souvent sans protection, comme sur ce A800, laissant libre la poussière d'y pénétrer.

2. Le Fuji A800 en prise de vue

Le Fujifilm A800 est un appareil photo qui sort peu de l'ordinaire, finalement. Le temps à l'allumage est plutôt correct et l'autofocus sort son épingle du jeu en réalisant une mise au point relativement rapide. En revanche cette dernière n'est pas d'une grande précision, et perd tous ses moyens dès que les conditions lumineuses deviennent plus difficiles (soirée, intérieur sombre). Cela reste compréhensible vue la gamme de l'appareil

Le mode automatique est fidèle à Fuji : aucun réglage n'est possible. Pour avoir accès aux quelques réglages disponibles vous devrez impérativement programmer le mode manuel sur le raccourci de la molette (SP).

Le mode macro de cet appareil photo numérique est loin de sortir du lot et propose une mise au point rapprochée à 10 cm. Pas de quoi rentrer véritablement dans le monde du petit, donc.

Nous retrouvons sur ce compact d'entrée de gamme un mode flash acceptable (merci Fuji). Ce dernier expose assez naturellement les sujets et permet même de restituer des photos sympas au flash. Même sans 'fd' (détection des visages) le Fuji A800 offre une bonne gestion des sujets.

L'exposition délivrée par cet appareil n'est bien sûr pas des plus poussées, entendez là qu'elle n'est pas toujours très précise et sous-expose très facilement dès qu'une partie de la photo présente une forte luminosité.

La saturation des images produites par le Fuij est flatteuse mais garde un côté réaliste. Une bonne façon pour Fuji de rendre de bonnes images au grand public.

Nous voyons sur cette photo que la cellule se laisse facilement piéger par une toute petite partie de forte luminosité. Le reste de l'image, trop dense, perd ainsi en couleur, sachant que les wagons ressortent bien plus rouge lorsqu'ils sont exposés correctement.

photo prise avec le Fuji A800

 

L'objectif offre très peu de piqué et rend certaines images confuses tellement l'absence de détail se fait sentir.

Photo de rail faite par le Fuji A800

 

Contre-jour de ciel au Fuji A800

Paysage pris en photo par le Fuji A800

 

Voici les images studio, avec, au choix, les photos de la scène entière (cliquez sur une image pour la voir en taille réelle), et des photos d'identité de Ken en taille réelle. Cela signifie qu'un pixel du fichier est égal à un pixel à l'écran.

Scène entière
Ken taille réelle
scène à 100 ISO 100 iso scène à 200 ISO 200 iso
scène à 400 ISO 400 iso scène à 800 ISO 800 iso
 

La gestion du bruit du Fuji A800 est correcte jusqu'à 400 ISO et vous permettra au moins d'imprimer jusqu'à cette sensibilité. Au delà vous ne verrez pas de pixels parasites affliger votre image. le lissage est modéré et garde relativement bien les détails de l'image.

Conclusion

Fujifilm propose à un prix très correct une série de compacts, dont le A800 fait bien sûr parti, faciles d'approches et offrant un bon rendu vu le prix. Ils sont généralement assez gros et permettent ainsi une prise en main confortable. Les qualités de l'autofocus du A800 sont à la hauteur de la gamme de prix de ce modèle qui offre cependant un bon rendu général. Ses atouts au niveau du rendu justement, sont une bonne gestion du flash, chose rare sur un appareil de ce prix et une saturation et des couleurs agréables à l'oeil. Il se place bien dans la gamme des compacts à très bas prix et concurrence aisément certains de ses aînés.

En bref

Fujifilm Finepix A800

Fuji A800

Ce qu'on a aimé

  • Prise en main
  • Gestion du bruit correct
  • Gestion flash

Ce qu'on a moins aimé

  • AF en basse lumière
  • Objectif
  • Cellule basique

Les notes de pixelValley

  • Prise de vue / Prise en main11
  • Ergonomie, Design, Menus11
  • Flash12
  • Macro10
  • Rendu des photos11
  • Réactivité11

Note globale

Note globale: 11 sur 20
Retour