La communauté

31 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 8335 fois

35 commentaires

FujiFilm Finepix F40fd

Toujours chez FujiFilm, nous nous tournons aujourd'hui vers le F40fd. Ce compact créé un lien entre le compact bijou (ultra compact) et les appareils photo que nous qualifions d'utilitaires. Il est doté de la fameuse détection des visages nommée "fd" chez Fuji et d'un zoom (commun) 3x. Comment se place-t-il face à la concurrence ?

1. Prise en main, ergonomie

Le Fuji F40fd arbore un look ordinaire au premier abord avec malheureusement, un flash un peu mal placé. Ce dernier tombe facilement sous les doigts et saborde ainsi les images.

Fuji F40fd allumé de trois quart face Fuji F40fd de dos, écran allumé vue du logement de carte

photo Fuji F40fd de face allumé.

photo Fuji F40fd de dos, allumé.

Une vue du F40fd montrant le micro de l'appareil et le filetage du pied.

Fuji F40fd allumé de trois quart face Fuji F40fd de dos, écran allumé vue du logement de carte

Nous voyons sur la vue du dos de l'appareil que son look casse un peu avec le reste de la tendance actuelle. Le Fuji F40fd n'a pas de couleur, ni de surface unie, la face arrière noire mate offre à son look une pointe de sobriété qui se marie bien avec le bleu pâle de la façade. Du côté des commandes du F40fd celui-ci n'est bien sûr pas encombré de touches et dispose d'un bouton dédié pour la détection des visages. Après nous retrouvons les commandes habituelles, la molette de sélection où les deux modes de préférences sont très facilement accessibles. De même la touche "F" permet d'accéder rapidement aux principales fonctions du menu.

Le F40fd dispose d'une prise en main un peu particulière car il est dépourvu de toute aspérité (absence de gripp) au dos de l'appareil. Seul un petit dégagement sur la face avant permet d'assurer la prise en main, facilitée il est vrai par un poids modéré.

Notez qu'en mode automatique (habitude chez Fuji) vous n'accéderez à aucun réglage hormis le mode macro et les modes flash bien sûr.

2. Le Fuji F40fd en prise de vue

Le Fuji F40fd n'est pas spécialement rapide à l'allumage. Et en ce qui concerne la vélocité de l'autofocus de l'appareil, celui-ci est disponible en deux modes. Par défaut l'AF est en position normale (ou lente), et vous pouvez donc le basculer en mode rapide. Aux premiers instants nous ne comprenions pas vraiment pourquoi le F40fd ne pouvait être rapide qu'en option. Après une utilisation intensive, la question est beaucoup plus claire : la consommation. C'est (encore une fois) un compromis un peu délicat car la mise au point est effectivement bien plus rapide et sort du lot. Lorsqu'on active le mode rapide celui-ci devient agréable à utiliser mais ne vous sera fidèle que peu de temps. En effet l'autonomie du F40fd, lorsque l'autofocus rapide est actif, ne dépasse pas les 200 clichés. Question efficacité, l'AF est correct sauf à courte distance où il peine un peu.

Fuji ne propose pas de stabilisation sur ses boîtiers mais offre une gestion du flash des plus agréable, comparable pourquoi pas à celui de Nikon. Le rendu des images au flash garde les teintes naturelles de la peau et permet de se reposer un peu plus sur l'utilisation de ce dernier.

Pour ceux qui connaissent les appareils photo numériques Fujifilm, et notamment leurs menus, vous retrouverez sur ce F40fd tous les attributs de la gamme compact Fuji. Les réglages sont quasi inexistants en auto et l'accès rapide se fait toujours par la touche "f" qui permet heureusement les principaux réglages.

Ce compact Fujifilm dispose lui aussi d'une détection des visages tout comme le Z5 fd. Cependant cette dernière n'est pas aussi performante que sur son grand frère. Bien qu'un peu moins à l'aise que celle dsiponible sur le Z5 fd, elle reste agréable et simple à utiliser grâce à son bouton dédié, un plus pour un appareil famillial.

Le Fuji offre un rendu plutôt agréable mais nous avons remarqué au cours des prises de vue, qu'il sursaturait facilement certaines couleurs comme le rouge et ses dérivés. Dans certains cas, l'appareil produit un à-plat de couleur qui masque la plupart des détails de la matière photographiée.

Concernant l'exposition du Fujifilm, celle-ci n'est que peu convaincante, en mode automatique, du fait d'une sous exposition latente. Le phénomène est assez net et densifie anormalement une grande partie de l'image tout en cramant (surexposition) les valeurs claires. Soupçonnerions-nous une plage dynamique un peu en retrait ?

Voici l'exemple type que nous avons rencontré lors de notre test, l'image est très sombre, 60 à 70 % tourne autour des valeurs de 0 à 15 (échelle de 0 à 255) ! Le haut de l'image est blanc pur (255), cramé, seuls les bâtiments bénéficient d'un exposition correcte.

Photo produite par le Fuji Film F40fd, sous exposée

 

Encore une image type de notre test, le rouge bordeaux terne, délavé ressort bien plus saturé qu'il ne l'est en réalité, l'effet est le même pour les oranges. Ceux-ci tournent au rouges fluo.

Photo prise par le Fuji F40fd, sur saturation des rouges

 

Deuxième exemple flagrant et plus gènant sur des photos de famille à-plat de rouge et sous exposition.

Photo sous exposée et sursaturée

 

Voici les images studio, avec, au choix, les photos de la scène entière (cliquez sur une image pour la voir en taille réelle), et des photos d'identité de Ken en taille réelle. Cela signifie qu'un pixel du fichier est égal à un pixel à l'écran.

Scène entière
Ken taille réelle
scène à 100 ISO 100 iso scène à 200 ISO 200 iso
scène à 400 ISO 400 iso scène à 800 ISO 800 iso
scène à 1600 ISO 1600 iso
 

Le Fujifilm F40fd est un compact qui gère plutôt bien le bruit, le lissage est doux, les pixels parasites sont correctement supprimés. Les images gardent une bonne précision jusqu'à 400 ISO et se dégradent franchement ensuite. Notons un bruit résiduel à 100 et 200 ISO qui ne gène en rien la qualité des photos.

Conclusion

Ce Fujifilm F40fd est un compact qui offre un rendu général correct, mais qui est un peu en dessous de la concurrence, non pas à cause de ses performances, plutôt pour son rapport qualité/prix . Ses qualités propres sont plutôt bonnes, mis à part la sous exposition en tout auto, l'appareil reste relativement rapide et sort de jolies images dans la plupart des conditions. Le mode manuel (rien à voir avec celui d'un reflex) résoud certains problèmes comme la sous exposition et permet, au besoin, d'utiliser la compensation d'exposition. Le défaut le plus marquant reste évidemment la gestion des couleurs qui fait parfois un peu de zèle.

En bref

Fujifilm Finepix F40fd

Fuji F40fd

Ce qu'on a aimé

  • Prise en main
  • Rapidité AF
  • Gestion flash

Ce qu'on a moins aimé

  • Sous exposition en automatique
  • Gestion couleur

Les notes de pixelValley

  • Prise de vue / Prise en main11
  • Ergonomie, Design, Menus11
  • Flash12
  • Macro11
  • Rendu des photos11
  • Réactivité12

Note globale

Note globale: 12 sur 20
Retour
  • ebola le 07-01-2008 : salut Fabrice, Je pencherais plus pour le F40fd. Ses performances en intérieur seront un peu au dessus du Pana. sa gestion du bruit et du flash sont meilleurs que celles du pana. :)En extérieur, je pencherais plus pour la pan...
  • savfab le 07-01-2008 : Bonjour,J’ai actuellement un apn pentax optio M30, et j’en suis très déçu.Quasiment les 1/3 des photos sont troubles même en ayant un pied. Impossible de faire de belle photo de l’intérieur avec peu de lumière.Je recherche d...
  • ebola le 25-10-2007 : aaah c'est une argentique ! ouf. :)ok pour les détails, merci de faire partager ton avis. :)
  • raynold4 le 25-10-2007 : Une photo argentiqueLes essais du F40 continues, Les résultats sont bons.Si tout vas bien dans quelque jours il y aura des détails sur les réglages et photos
  • ebola le 25-10-2007 : tu as poster deux fois la même c'est normal ? C'est une photo qui vient du F40fd ? Elle est retouchée ?