La communauté

22 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 18580 fois

38 commentaires

FujiFilm Finepix S5700

Nous testons aujourd'hui le bridge Fujifilm S5700, le successeur du S6500fd. Ce nouveau boîtier a une vocation plus tournée vers l'accessibilité. Il ne dispose plus du grand angle, présent sur les S6500fd et S9600, ni de la détection des visages (fd) que l'on pouvait trouver sur le S6500fd. Il se veut donc plus accessible en amoindrissant ses fonctions au profit d'un prix d'achat en nette baisse. Voyons ici s'il conserve un rapport qualité/prix correct.

1. Prise en main, ergonomie

Le Fuji S5700 est d'abord un Bridge compact. En effet le petit dernier de Fuji a véritablement suivi une cure d'amaigrissement si l'on regarde ses deux aînés, les Fuji S6500fd & S9600. Le S5700 s'est affiné mais s'est aussi allégé. Il conserve son zoom 10x mais perd son 28 mm (équivalent). C'est une très grosse déception car le grand angle est un argument qui séduit aussi bien les photographes avertis que les plus grands novices qui cherchent à photographier la belle-mère en même temps que le grand-père sur la photo de famille. Fuji propose ce Bridge à un prix très raisonnable et nous pouvons voir dans l'absence de grand angle, une orientation financière.

Fuji S5700 de trois quart face Fuji S5700 de dos dessous du Fuji S5700

photo Fuji S5700 de face allumé.

photo Fuji S5700 de dos.

Une vue du S5700 vue du logement piles.

Fuji S5700 de trois quart face Fuji S5700 de dos dessous du Fuji S5700

Cette vue du Fuji S5700 nous montre toutes les commandes de l'appareil photo ! Fuji a considérablement travaillé depuis ses deux premiers Bridges série "S" et propose désormais un appareil particulièrement ergonomique. Il est conçu pour une parfaite utilisation à une main. Toutes les commandes sont groupées sous vos doigts et le compromis entre le nombre de boutons dédiés et la clarté de l'appareil est impeccable. Il y a suffisamment de boutons pour permettre une navigation et des réglages rapides tout en gardant une certaine simplicité qui ravira nombre d'utilisateurs. Cette conception joue l'équilibre entre la facilité, la rapidité et la maniabilité.

La poignée esqt très bien dimmensionnée par rapport à l'ensemble de l'appareil et rajoute à cette maniabilité hors pair. Le Fuji S5700 est alimenté par des piles (LR6, AA), nous conseillons bien sûr d'utiliser des piles hautes capacités pour une meilleure autonomie. Nous ne le voyons pas ici mais le filetage du pied est placé sous le capteur, une bonne nouvelle pour les panoramiques, excepté l'absence de grand angle. Vous aurez, comme toujours chez Fuji, le choix entre des cartes SD ou XD sur ce Bridge. Notons que le zoom est interne et procure ainsi une parfaite compacité de l'ensemble.

2. Le Fuji S5700 en prise de vue

Là encore Fuji a travaillé pour proposer un appareil photo numérique dans le ton actuel. Le temps à l'allumage est relativement court, mais le plus gros travail concernant les améliorations du Fuji S5700 se porte sur l'autofocus. Une très bonne nouvelle donc puisque les AF des premiers Bridges étaient peu convaincants. L'autofocus actuel est bien plus rapide, même en intérieur et concurrence sans problème certains autofocus de compacts. Toujours autour de l'autofocus, celui-ci a également gagné en efficacité. La mise au point est bien plus facile à toutes les focales même si elle reste toujours moins évidente aux grandes valeurs téléobjectives.

Le mode macro de l'appareil est lui aussi une réussite puisqu'il permet (en super macro) une mise au point à 1 cm, et vous permet souvent de coller carrément l'objectif au sujet. Le mode super macro de Fuji était déjà performant, il est maintenant plus fiable et plus rapide.

Ce Fuji propose les modes PSAM, c'est une bonne nouvelle mais ces modes sont tout de même un peu lents (dans la navigation) pour s'en servir aisément. Le mode auto palie correctement le problème grâce à une efficacité correcte, même sans "fd" (détection des visages).

Le mode flash de cet appareil photo est d'une très bonne qualité, il propose un bon compromis d'exposition entre la lumière du flash et la lumière ambiante. Même si le résultat n'est pas aussi joli qu'une lumière naturelle, son utilisation sera favorisée par le bon rendu. De la même façon, la portée du flash est correcte et là encore nous notons une amélioration.

L'objectif monté sur le S5700 a lui aussi été revu à la hausse et propose désormais une ouverture presque fixe (3.3-3.5) sur l'ensemble du zoom et une fermeture de F/13.6. Une très bonne nouvelle sachant que les anciens modèles (et c'est valable pour la plupart des Bridges) fermaient à F/8 au maximum. En revanche, l'objectif déforme toujours beaucoup et les franges colorées (bleues/violacées ici) sont très présentes.

Nous avons noté une faiblesse au niveau de la balance des blancs automatique, notamment en macro. Celle-ci se fait plus facilement piéger en macro, lorsque par exemple, vous photographiez une fleur, l'appareil essayera parfois de corriger la dominante. Ce n'est pas tout, cette même balance des blancs est longue à la détente comme on dit, lorsqu'il s'agit de revenir à une scène plus simple à interpréter pour l'appareil. Ces cas n'arrivent pas fréquemment pour autant, donc pas de panique sur ce point.

L'un des gros regrets de cet appareil photo numérique est bien sûr l'absence de stabilisateur. A l'heure où tous les constructeurs équipent leurs appareils grand public, on ne comprend vraiment pas pourquoi Fuji n'a pas tenté de suivre la tendance. Et ce, a plus juste titre lorsqu'un appareil numérique est pourvu d'un zoom 10x. La compensation par les hautes sensibilités atteint trop vite ses limites pour être la seule solution anti floue.

La saturation du S5700 est très flatteuse et vous rend donc des images très riches en couleurs. La fiabilité n'est pas parfaite, mais le rendu est agréable et satisfera beaucoup d'utilisateurs.

Une image prise en mode super macro et à 800 ISO. La saturation est très forte même à cette sensibilité, et la gestion du bruit restitue une image de qualité (netteté et couleurs).

Super macro avec le Fuji S5700 à 800 iso

 

Cette photo, entre contre-jour et sous-exposée, souffre de l'absence de grand angle. On aurait gagné en perspective et le côté graphique en eut été accentué.

photo en contre jour

 

A pleine focale, la netteté est correcte, mais l'objectif produit beaucoup de franges colorées et ce, à toutes les focales

Photo centrale électrique

 

Voici les images studio, avec, au choix, les photos de la scène entière (cliquez sur une image pour la voir en taille réelle), et des photos d'identité de Ken en taille réelle. Cela signifie qu'un pixel du fichier est égal à un pixel à l'écran.

Scène entière
Ken taille réelle
scène à 64 ISO 64 iso scène à 100 ISO 100 iso
scène à 200 ISO 200 iso scène à 400 ISO 400 iso
scène à 800 ISO 800 iso scène à 1600 ISO 1600 iso
 

La gestion du bruit est plus performante que celle des compacts Fuji actuels. On note tout de même une régression sur ce point par rapport aux premiers Bridges Fuji. Le Fuji S5700 permet quand même des agrandissements jusqu'au A4 à 800 ISO avec un rendu correct.

Conclusion

Le Fujifilm S5700 est un Bridge compact à bas prix. Les concessions faites par Fuji pour réduire le prix de ce dernier sont largement acceptables au vue des progrès effectués depuis le début de la série "S". Nous perdons un grand angle, la gestion du bruit est moins bonne (un peu) mais la marque a réussi à réduire les coûts, la taille, à améliorer la rapidité et l'efficacité de l'autofocus. Fujifilm peut se vanter d'avoir considérablement amélioré une série de Bridges qui était finalement assez commune à sa sortie. Les photos ont un rendu correct, saturées mais sans pertes de qualité, et seul l'objectif (c'est normal) noircit un peu le tableau. Ne soyons pas non plus mauvaise langue, même l'objectif a été amélioré... L'appareil dispose également de beaucoup de ressources grâce entre autre aux modes PSAM.

En bref

Fujifilm Finepix S5700

Fuji S5700

Ce qu'on a aimé

  • Rapidité
  • Excellente ergonomie/maniabilité
  • Bruit pas trop mal géré
  • Gestion flash

Ce qu'on a moins aimé

  • Objectif
  • Pas de grand angle
  • Pas de stabilisateur

Les notes de pixelValley

  • Prise de vue / Prise en main12
  • Ergonomie, Design, Menus13
  • Flash13
  • Macro13
  • Rendu des photos12
  • Réactivité12

Note globale

Note globale: 13 sur 20
Retour
  • ebola le 20-12-2007 : Oui en gros mais tu me parlais de rafale en début de post :)
  • ebola le 19-12-2007 : oui mais je parle aussi de la rapidité de la mise au point. je me souviens qu'en télé, c'était une horreur ! :D
  • ebola le 18-12-2007 : +1 j'ai tendance à faire la même !
  • lolo le 17-12-2007 : cristiano :comment tu faisais avec un argentique ?? :))ah là +1 point pour cris :))Mais bon comme dit Jean luc Delaru....ça se discute !!!!Soyons franc, lequel d'entre nous n'a jamais shooté a 800 iso en plein soleil....tout l...
  • hima le 17-12-2007 : mais bon...c'est pas pareil en effet :-)Si a chaque fois que je shoote avec le zoom a fond je dois provisoirement monter les iso (donc redescendre après) j'ai pas fini ! ou alors je fait mes photo à 400iso avec zoom le lundi e...