La communauté

35 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 7549 fois

0 commentaires

Kodak EasyShare V550

Pour son entrée en matière dans le milieu des appareils ultra-compacts, Kodak se devait de sortir un appareil de qualité proposant des atouts mettant la marque sur un pied d’égalité avec ses concurrents. Kodak a donc proposé deux appareils dans la gamme des ultra-compacts le V530 et le V550 que nous vous présentons ici.

 

Kodak EasyShare V530Kodak EasyShare V530

 

Malgré sa petite taille, la prise de vue avec le V550 est très agréable grâce à son grand écran de 64mm et sa définition de 230 000 pixels. L’écran n’est certes pas orientable mais l’image est bien visible de côté. En photo de nuit l’écran augmente automatiquement le niveau de luminosité de l’image afin que vous puissiez voir ce que vous faites au moment de prendre la photo. Un écran séduisant pour cet appareil aux dimensions réduites.

Le V550 intègre également un viseur. Celui-ci est sensé présenter un cadre inférieur à la photo réellement prise mais la performance du viseur disponible est décevante.

Il est déjà relativement petit, déporté sur la gauche et comme vous pouvez le voir sur l'image ci contre. il a légèrement tendance à être décentré de l’image réelle. Le viseur a toutefois le mérite d’exister et vous trouverez son utilité lors de prises de vue ensoleillées.

Kodak EasyShare V530

 

L’allumage du V550 est relativement rapide avec moins de deux secondes entre l’allumage, la sortie de l’objectif et la prise de la photo. L’autofocus est très véloce et efficace la plupart du temps. Le signal émis par l’appareil (visuel et sonore) lorsque la mise au point est faite est très appréciable. Dommage que l’appareil ne nous signale pas où est fait exactement la mise au point. L’appareil possède un temps de latence quasiment imperceptible et la disponibilité entre chaque photo dépasse à peine la seconde.

L’objectif propose un zoom 3X plutôt classique avec une focale 36–108 mm f/2,8–4,8. Ci-dessous une comparaison entre la focale courte (36mm) et la focale longue (108mm). On notera par contre une lenteur assez prononcée au niveau du zoom ne se trouvant pas sur le V530.

 

Kodak EasyShare V530Kodak EasyShare V530

 

Le design de l’appareil est propre, raffiné, soigneusement fini par des textures facilitant la prise en main. Le V550 est vraiment très élégant. Cette prime à l’esthétique met un peu de côté la partie fonctionnelle, notamment pour le viseur optique qui se retrouve excentré.

Sur le dessus de l’appareil, les boutons d’accès aux différents modes (auto, portrait, scène et vidéo) sont particulièrement réussis avec leur éclairage bleuté. Par contre, il ne faut pas avoir de gros doigts, certains boutons sont tout petits, notamment le bouton On/Off, le bouton pour le Flash et le bouton OK. Normal remarqueront certains vu la taille réduite de l’appareil.

L’interface est simple et facile à utiliser, les boutons d’accès direct pour la visualisation des images ou l’effacement sont très utiles. Les menus sont simples mais pas toujours très explicites.

Le V550 se trouve agrémenté d’une vingtaine de modes scène : paysage de nuit, portrait de nuit, sport, neige, plage, fête, autoportrait, musée, feu d’artifices, contre-jour, fleur, enfant, …et d’une scène « customisable » dans laquelle vous pouvez rentrer vos paramètres. Cependant, face à ce choix relativement démesuré l’utilisateur aura vite fait de s’accommoder du mode automatique sur lequel il pourra légèrement intervenir.

La partie Easy-Share vous permet trois actions : imprimer, envoyer par e-mail, ajouter aux favoris. Vous pouvez ainsi sélectionner les photos et le nombre de copies que vous voulez imprimer avant de connecter l’appareil à votre imprimante « PictBridge ». L’appareil imprimera automatiquement vos photos dès le branchement à l’imprimante.

Le V550 produit des photos de bonnes qualités et très détaillées. Le rendu des couleurs est très satisfaisant et n’a rien à envier à ses concurrents. L’appareil a par moment du mal à gérer la balance des blancs en intérieur mais gère très bien les yeux rouges (quasi inexistants).

La sensibilité de l’appareil est modulable de 80 à 400 ISO et même 800 ISO en baissant la résolution de l’image à 1,8Mp. Si le bruit est bien géré à 80 et 100 ISO, il devient visible à 200 ISO et très présent à 400 ISO. Ce phénomène est surtout visible sur les photos d’intérieur. Toutefois la gestion du bruit n’est pas différente que dans la plupart des appareils compacts de 5Mp. Et dans ce domaine le V550 ne sort pas du lot. A 800 ISO, l’image est vraiment très bruitée et reste quasiment inexploitable surtout avec une définition maximale de 1.8Mp).

Le mode macro s’en sort relativement bien et permet des prises de vue très rapprochées de l’objectif. On regrettera cependant l’ombre de l'objectif en macro rapprochée lorsque le flash est déclenché et le fait que l’appareil ne situe pas sur l’écran où est faite exactement la mise au point. La visibilité de l’écran de côté est un atout indéniable.

Le flash est puissant et bien diffusé mais n’atteint pas totalement les coins de l’image lorsque l’on est en angle ouvert. Il est donné pour une portée courte de 0,6m à 2,4m mais il porte relativement loin en réalité. Toutefois, l’appareil a tendance à mettre le flash à toutes les sauces, pour exemple cette photo prise dans les bois en mode automatique. La première (où le flash est mis automatiquement) est très sombre comme si la photo avait été prise de nuit alors que la deuxième photo (toujours sur le mode automatique) est beaucoup plus cohérente lorsque que l’on a enlevé le flash.

 

Kodak EasyShare V530Kodak EasyShare V530

 

Le mode vidéo est très agréable, on s’approche du caméscope numérique avec une image en 640*480, 30images/s au format MPEG-4 et la possibilité d’utiliser le zoom pendant le film et le focus continu.

En extérieur, la qualité est superbe et sans limitation de durée (si ce n’est la capacité de votre carte mémoire). Le stabilisateur quant à lui fait des prouesses et garanti la fluidité des mouvements.

Transfert : L’appareil est vendu avec sa station d’accueil (base de transfert). Celle-ci permet de charger les batteries de l’appareil, de transférer les photos vers l’ordinateur ou de visionner les photos sur un téléviseur. On peut noter que certains appareils dépendants de leur base d’accueil n’offrent pas tous les branchements sur l’appareil photo. Le V550 possède ces prises, cependant lors d'un test de transfert nous avons eu quelques difficultés pour que l'appareil soit reconnu par l'ordinateur. L’appareil n’ayant pas réagit à la reconnaissance au « Plug&Play » il reste relativement dépendant de sa base.

L’autonomie de la batterie fournie accuse le coup devant la demande d’énergie de l’écran et ne permet de faire que 120 photos écran allumé là où d’autres appareils du même type permettent de faire 200 photos. Vous aurez donc intérêt à compléter votre achat par une deuxième batterie.

Le chargement se fera directement par l’appareil, vous n’êtes pas obligé d’avoir un chargeur séparé, le branchement du transformateur directement sur l’appareil permet de charger et d’utiliser l’appareil en même temps.

Conclusion

Le Kodak V550 est un appareil très convivial et vite pris en main. Il possède une finition soignée et son design est une véritable réussite. Son esthétique efficace et sobre et son fonctionnement intuitif rend son utilisation relativement simple. Le mode scène propose une multitude de choix possibles permettant de trouver assurément la scène correspondante. Parmi ses atouts on notera particulièrement le confort de son écran doté de 230 000 pixels sur 2,5 pouces. Cet écran permet d’être vu sur 170° (atout indéniable). En prise de vue ensoleillée l’écran n’est pas très performant. Par contre l’appareil est doté d’un viseur optique certes pas très confortable et excentré mais qui a l’avantage d’exister. La résolution du capteur de 5Mp et le zoom 3X de Schneider Kreuznach (équivalent 36-108mm) permettent une exploitation des photos suffisamment confortable pour un appareil de cette taille. Le V550 n’est certes pas sans défauts mais il permet d’obtenir des images de bonne qualité et il est d’une simplicité d’utilisation appréciable.

En bref

Kodak EasyShare V550

Kodak EasyShare V550

Ce qu'on a aimé

  • La qualité de photo
  • Le design
  • La taille de l’écran
  • La lampe d’assistance pour l’autofocus
  • Le mode vidéo de qualité excellente et son stabilisateur performant
  • L’anti-yeux rouge
  • La base Easy-share et son système.

Ce qu'on a moins aimé

  • La taille de la batterie
  • Le manque de choix de taille d’image
  • Certains boutons et viseur trop petits
  • Le 800 ISO quasi inexploitable
  • L’écran qui n’affiche pas ce que l’on voit entre deux prises de vue en continu.
  • La dépendance à la station d’accueil.

Les notes de pixelValley

  • Prise de vue / Prise en main13
  • Ergonomie, Design, Menus12
  • Flash11
  • Macro13
  • Rendu des photos12

Note globale

Note globale: 12_5 sur 20
Retour