La communauté

43 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 14581 fois

0 commentaires

Kodak easyshare v705

Aujourd'hui c'est au tour du V705, bijou récent de la marque, de passer à l'inévitable test.
On se souvient du V570, un grand angle de 23 mm, une plage focale de 3x (23mm et 39-117mm), et 5 Mpx, le tout tenant dans pas grand chose.
Son grand frère le V705 n'en diffère que très peu puisqu'il affiche simplement un gain de résolution de 2 Mpx. Ce gain rajoute un confort pour les agrandissements et donc aussi pour d'éventuels zooms numériques important. Le dernier né reprend bien évidement le mode panoramique qui permet de fusionner jusqu'à trois images.

1. Prise en main, ergonomie

Le colis arrive, nous nous jetons tous dessus : A quoi ressemble-t-il? Est-il si petit? Bref des enfants devants leurs cadeaux de Noël... Le boîtier est effectivement petit, il est beau, et tombe naturellement au creux de la main, il commence par séduire et ce avant même de le mettre sous tension... Kodak nous avait prévenus : ultra compact, ultra grand angle et ultra simple d'utilisation puisqu'il est dédié entièrement à la photo de loisir. Au moins nous n'avons pas été trompés sur la marchandise; même la petite dizaine de boutons qui recouvrent tout l'ensemble est concise.

Kodak V705, vue de trois quart face Kodak V705, vue de dos, allumé Kodak V705, vue de trois éteint Kodak V705, vue du logement de cartes mémoire

Kodak V705, vue de trois quart face.

Kodak V705, vue de dos, allumé.

Kodak V705, vue de trois éteint.

Kodak V705, vue du logement de carte mémoire.

Kodak V705, vue de trois quart face Kodak V705, vue de dos, allumé Kodak V705, vue de trois éteint Kodak V705, vue du logement de carte mémoire

Le cache objectifs circulaire en alu brossé est du plus bel effet, deux paddles à droite, l'un pour l'utilisation du zoom et l'autre pour les commandes avancées selon le mode scène choisi. En face nous retrouvons les commandes classiques, la lecture des images, l'effacement, le menu de configuration, qui s'adapte lui aussi au mode scène sélectionné, le flash avec ses programmes, et enfin la touche « share » consacrée au partage. Entre ces deux interfaces nous apprécions l'écran, de 6,35 cm de diagonale, qui promet une lecture agréable.

Les deux paddles permettent différents affichages d'information, la sur-exposition ou la sous-exposition des images en temps réel par incrémentation de 0,3 IL. Et enfin le mode macro et paysage disponibles directement ou encore la commande de zoom.

2. Le Kodak V705 en prise de vue

A la mise sous tension l'originalité du boîtier est enfin visible, nous voyons apparaître le grand angle, et le zoom 39/117mm en dessous. Ces deux optiques superposés sont couplés à deux capteurs de 7 Mpx et l'appareil bascule automatiquement de l'un à l'autre suivant les ordres de son utilisateur. Bien sûr le mode « tout auto » est proposé par défaut et offre l'évidente possibilité de se débrouiller seul pour la plupart des prises de vues. Kodak a conçu ce compact pour une utilisation automatique; les modes scènes ne sont en fait que des pré réglages et nous pouvons , dans la plupart des cas, arriver au même résultat avec le premier mode automatique.

Dans ce mode nous avons accès, par l'intermédiaire du menu à la sensibilité, la balance, le choix de l'éclairage, bien évidemment le retardateur, la définition que l'on souhaite, ou encore le mode rafale. Il faut savoir que les modes scènes verrouilleront certains accès au menu, tel que la résolution ou la sensibilité. Le petit pad de droite, situé sous le zoom, permet très facilement de passer en macro ou en paysage et surtout de pouvoir régler la luminosité des images, des fois que la cellule soit dans les choux !!

A la prise de vues, une petite déception nous est cependant apparue : en mode tout auto la sensibilité ne s'ajuste qu'entre 50 et 200 iso. Pour un boîtier qui met en avant l'utilisation des automatismes, nous espérions ne pas devoir changer la sensibilité manuellement. Effectivement dans certaines conditions, il nous a été nécessaire de l'augmenter, parce que nous ne voulions pas avoir recours au flash; et ce en extérieur et de jour! C'est là, entre autre, que l'ajustement de la luminosité, via le pad, est très agréable.

Coté vélocité le Kodak V705 est complètement dans le coup, le temps d'allumage se faisant en moins d'une seconde. Le temps de latence, de 0,2 seconde est lui aussi satisfaisant, par contre il vous faudra attendre 1,2 s entre deux images et enfin le mode rafale, capable de deux images/seconde et jusqu'à sept photos. La mise au point est très rapide ce qui est agréable et permet des photos fugitives, où l'on se prendrait volontiers pour un paparazzi parasite. Le vignetage est présent sur le grand angle, cela gâche un peu le plaisir que nous avions à l'utiliser. De même que le vignetage, le rendu des couleurs nous a parfois un peu déçus; dans la plupart des cas cela ne se ressent pas, mais en intérieur et avec le flash, la fidélité n'était pas toujours au rendez-vous.

La balance des blancs automatique, quant à elle a du mérite puisque il faut bien l'avouer, nous l'avons testée dans des conditions difficiles, et qu'il nous a toujours été possible d'exploiter les photos (à condition parfois de refaire une balance manuelle sur le logiciel fournis avec le Kodak).

L'utilisation du flash sera obligatoire si la luminosité est faible, d'autant plus qu'il n'y a pas de stabilisateur sur lequel se reposer dans cette gamme d'appareil. Il est vrai qu'il n'est pas obligatoire lorsque l'on n'a pas de télé-objectif, mais le plus gros défaut de ce compact serait justement de faire des photos floues, alors... Le stabilisateur serait le bienvenu dans certains cas, comme la macro, ou, plus simplement, la tentative d'image d'enfants surexcités... Heureusement le flash pallie les problèmes de sensibilité et est même assez puissant pour offrir une portée des plus satisfaisante.

Bon, d'accord , on exagère, il n'y a peut être pas de stabilisateur mais... Mais il y a le grand-angle de 23 mm et son mode panoramique associé. Alors là soyons francs, c'est bon.

Le mode panoramique d'association d'images est très performant et nous pouvons facilement produire une image couvrant 180° (et même un peu plus en réalité) avec une très bonne qualité, à condition bien sûr de rester dans le domaine d'utilisation de l'appareil et de ne pas essayer, par exemple, de photographier le visage de sa petite soeur en panoramique... Le grand angle suffit !

Côté à côte, des images en taille réelle de ce que peut donner le bruit du Kodak V705.

 

La correction de la balance des blancs en mode nuageux ne fait pas dans la demi-mesure...

Photo d'une fleur au Kodak V705

 

Une exposition bien gérée, un rendu légèrement froid, mais au final si peu de reproches.

Photo en contre-jour au Kodak V705

 

Une exposition bien gérée, un rendu légèrement froid, mais au final si peu de reproches.

Photo détail d'une ronce au Kodak V705

 

Une exposition bien gérée, un rendu légèrement froid, mais au final si peu de reproches.

Photo macro d'un pétal au Kodak V705

 

En ce qui concerne le bruit et sa gestion, il y a un bémol...
Disons, que jusqu'à 200 iso le bruit est géré par l'appareil, au de-là de cette sensibilité il est présent sur toutes les images et même si le V705 monte effectivement jusqu'à 1000 iso, il ne faudra pas compter sur de telles images. Le bruit se ressent sur l'ensemble d'une photo, pas seulement dans les basses lumières.

Conclusion

Il faut aussi savoir relativiser (comme l'eut dit Einstein...) et ne pas attendre les mêmes performances d'un bijou et d'un réflex Il est vrai que le Kodak n'est pas le meilleur de sa catégorie mais ses qualités passe partout, ses modes automatiques, où même les plus néophytes se retrouvent, son interface agréable et enfin son mode panoramique, ont su nous le rendre comme un compact tout à fait dans son temps, tant au niveau de l'utilisation que qualitativement.

En bref

Kodak EasyShare V705

Kodak EasyShare V705

Ce qu'on a aimé

  • Le grand angle
  • La réactivité
  • La taille
  • Le design

Ce qu'on a moins aimé

  • Le recours au flash trop récurrent
  • La gestion du bruit

Les notes de pixelValley

  • Prise de vue / Prise en main11
  • Ergonomie, Design, Menus14
  • Flash12
  • Macro12
  • Rendu des photos11
  • Réactivité11

Note globale

Note globale: 12 sur 20
Retour