La communauté

26 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 10402 fois

0 commentaires

Nikon coolpix s7c

Nikon continue sur sa lancée de production de bijoux multimédia, alliant un design ravageur à une profusion d'options diverses pour ses compacts de la série S. Le nikon Coolpix S7c embarque un système wifi, une solution d'anti bougé électronique, le VR (pour Vibration Reduction, en anglais dans le texte), et toute une multitude de fonctions multimédia comme la vidéo de très bonne qualité, un mode panoramique et ainsi de suite ! Avec une résolution très correcte de 7 Mpx, un écran extra large de 3 pouces et un agencement des commandes, lui aussi bien pensé. Nikon ne s'est pas arrêté là et dote son Coolpix S7c d'une sensibilité montant jusqu'à 1600 iso. Ce bijou est-il à la hauteur des attentes de son public, sort-il vraiment du lot parmi les offres florissantes de la concurrence ?

1. Prise en main, ergonomie

La minceur est à la mode ? Pas de problème, Nikon nous propose ce bijou équipé d'un zoom 3x très discret, et d'un encombrement général faible. La commande de zoom (la plus à gauche) est elle aussi très discrète, on la cherche un peu lors de la première utilisation !

trois-quart face coolpixs7c dessus coolpixs7c trois-quart dos coolpixs7c carte et batterie coolpixs7c

trois-quart face du Nikon Coolpix S7c.

La minceur du Nikon Coolpix S7c.

Nikon soigne vraiment le Coolpix S7c en lui offrant un écran 3 pouces d'une grande qualité, visible sous de très grands angles et encore capable en extérieur. Sa précision et sa clarté en font un leader du marché actuel et accentue le côté luxueux de ce boîtier, déjà très "classe".

La partie chromée courbée sur le côté gauche du boîtier  accueille la connection wifi du Coolpix S7c, plus étendue  que sur son prédécesseur le S6. La carte mémoire SD et la batterie trouvent leurs places dans le même logement. A gauche de celles-ci, la prise du chargeur, peu pratique et fragile sans la base de l'appareil photo.

trois-quart face coolpixs7c dessus coolpixs7c trois-quart dos coolpixs7c carte et batterie coolpixs7c

Un ultra compact avec un bon écran 3 pouces au dos, les commandes également au dos, on pourrait se demander où viendront se loger les doigts. Que nenni, la marque gère bien ce genre de compromis, pourtant assez délicat, en proposant une molette de navigation permettant de jongler très facilement dans les menus du bébé.

2. Le Nikon Coolpix S7c en prise de vue

Il faut d'abord inscrire ce Nikon dans la gamme et l'utilisation qui lui conviennent. Ce n'est pas parce que votre belle-mère vous dit : "Oh qu'il est beau, il doit être génial ! ", qu'il faut s'arrêter à ce genre de remarque. Il ne faut pas tomber dans l'autre extrême, en le dénigrant parce qu'il n'a pas de zoom 15x ou ne peut pas faire ceci ou cela... Les bijoux ne sont pas destinés à rentrer dans la course à la performance, nous les voulons d'abord petits, agréables au toucher et à l'oeil, nous les voulons également dotés d'options multimédia même gadget, mais tournés vers toujours plus de convivialité et de partage. Ce qui tombe plutôt bien puisque le Nikon Coolpix S7c remplit toutes ces magnifiques fonctions. La fonction wifi bien sûr, qui permet de garder en mémoire 50 adresses e-mail et qui vous permettra d'envoyer 50 Mo d'images par semaine. Un écran surdimensionné et visionnable à plusieurs, un mode vidéo de qualité et une fonction magnétophone pour couronner le tout. Seulement voilà, tout n'est pas rose dans la vie de ce nouveau bijou et nous le voyons sérieusement pêcher sur la réactivité. Comme on dit parfois ce n'est pas un avion de chasse ! Tant au démarrage, qu'à la mise au point ou encore au niveau du temps de latence. La surprise est loin d'être au rendez-vous avec ce boîtier, chose que nous avons un peu regretté, et il vous sera difficile de fixer un moment furtif de la vie courante. Quant au rendu des photos, le S7c est fidèle au traitement d'image de Nikon et vous procurera des images propres. Nous avons également noté que le nikon Coolpix surexpose un peu lorsque les conditions lumineuses baissent et il vous faudra contre-carrer ce petit défaut pour avoir l'ambiance que vous souhaitiez reproduire.

Un rendu très agréable en réglant la balance des blancs sur "ensoleillé", pour une photo qui serait sinon (en balance auto) trop froide et perdrait tout son sens.

photo contre-jour nikon coolpix s7cphoto contre-jour1 nikon coolpix s7c

 

La surexposition remise en cause sur ce boîtier. Cette image est sousexposée de deux diaphragmes pour obtenir l'ambiance telle qu'elle était à ce moment là dans la rue. L'exposition proposée par le Coolpix S7c lorsque la luminosité baisse est malheureusement trop généreuse en lumière. La deuxième photo a été prise avec une compensation à l'exposition de -1 diaphragme. Le rendu en tout automatique est fiable quand les conditions ne sont pas trop mauvaises.

photo sous-exposée nikon coolpix s7cphoto plongeante croix nikon coolpix s7c

 

Un mode macro qui ne sort pas du lot mais qui reste joli et agréable.

Photo macro, prise au Nikon Coolpix S7c

 

En intérieur, le Nikon Coolpix S7c n'est limité que par sa réactivité et une mise au point parfois difficile. Les photos produites sont également très correctes, tout dépend en fait des réglages que vous imposez à votre boîtier.

Ces deux images, juste pour le plaisir et expliquer un peu mieux ce dont nous parlions plus haut... (A gauche : 100 iso 0.9s F 4.1 compensation : -0.7. A droite : 1600 iso 1/30s F4.1 pas de compensation.)

photo interieur coolpixs7cphoto interieur2 coolpixs7c

 

Voici les images studio, avec, au choix, les photos de la scène entière (cliquez sur une image pour la voir en taille réelle), et des photos d'identité de Ken en taille réelle. Cela signifie qu'un pixel du fichier est égal à un pixel à l'écran.

Scène entière
Ken taille réelle
scène à 50 ISO 50 iso scène à 100 ISO 100 iso
scène à 200 ISO 200 iso scène à 400 ISO 400 iso
scène à 800 ISO 800 iso scène à 1600 ISO 1600 iso
 

Aucune compensation à l'exposition n'a été nécessaire dans ce cas de figure. Le boîtier expose de manière fiable est régulière, la balance des blancs automatique gère bien son travail, tant que les conditions ne se détériorent pas trop. La gestion du bruit a ses faiblesses, et bien que la sensibilité maximale ne soit pas exploitable (même en 10x15) le traitement du bruit par lissage est relativement efficace jusqu'à 800 iso pour imprimer un 10x15.

 

Conclusion

Ce Nikon Coolpix S7c arrive dans la continuité du S6 sans en révolutionner le principe de base. Il s'incrit dans un marché où la concurrence se fait plus sur l'encombrement et le design, que sur les performances photographiques absolues. Ce n'est peut être pas le plus important, puisque nous voulons un appareil photo numérique élégant, qui se glisse presque partout. De plus le Coolpix S7c est résolument tourné vers la convivialité, avec une gamme d'options orientées avant tout vers le partage. Le choix de l'écran et de l'étendue de la fonction wifi sont les garants d'une convivialité optimale. Ce boîtier est malheureusement pénalisé par sa réactivité générale. Il ne nous reste plus qu'à attendre que Nikon fasse évoluer sa gamme de bijoux vers des produits un peu plus véloces.

En bref

Nikon Coolpix S7c

Nikon Coolpix S7c

Ce qu'on a aimé

  • Ecran 3 pouces de grande qualité
  • Facilité de navigation
  • Design
  • Pose lente

Ce qu'on a moins aimé

  • Que de lenteur !
  • Déformation de l'objectif
  • Gestion du bruit

Les notes de pixelValley

  • Prise de vue / Prise en main12
  • Ergonomie, Design, Menus13
  • Flash12
  • Macro11
  • Rendu des photos12
  • Réactivité10

Note globale

Note globale: 11 sur 20
Retour