La communauté

25 utilisateurs en ligne

Se connecter
S'inscrire

Dossier photo numérique Vu 11799 fois

2 commentaires

Pentax Optio M40

Le test du jour se porte sur un ultra-compact d'entrée de gamme, à moins de 200€ (euros) à sa sortie : le Pentax Optio M40. Les bijoux abordables se font de plus en plus présents sur le marché actuel. Le Pentax A40 propose une fiche technique plutôt alléchante avec une sensibilité maximale à 3200 ISO et une priorité visages. Voyons ensemble si ces arguments sont purement commerciaux.

1. Prise en main, ergonomie

Le Pentax M40 est un petit bijou d'à peine 1,8 cm d'épaisseur. Son design est très simple et agréable à l'œil. La tenue en main est correct malgré la taille réduite et les 115 g de l'ensemble. Au dos, l'appareil offre comme souvent, quelques ergots à la droite de l'écran pour toute prise.

 Pentax M40 vue de trois quart face Pentax M40 vue de dessus Pentax M40 de dos

Pentax M40 vue de trois quart face.

Pentax M40 vue de dessus.

Pentax M40 de dos.

 Pentax M40 vue de trois quart face Pentax M40 vue de dessus Pentax M40 de dos

Équipé d'un zoom 3x et d'une interface simple, ce Pentax vise tout particulièrement un public soucieux d'avoir un appareil à la fois tendance et facile.

L'ergonomie est vraiment des plus simples, seul l'essentiel est présent. Un petit regret cependant pour l'organisation des commandes au dos : il nous aurait paru judicieux de mettre une commande pour la compensation d'exposition. Elle est remplacé ici par le raccourci vers les modes scènes. Ce bouton est d'ailleurs très bien venu car il permet un jonglage très simple.

2. Le Pentax M40 en prise de vue

C'est encore sur la prise de vue que les questions restent les plus grandes. Que vaut un bijou à moins de 200 € (euros) ?

En premier lieu le temps à l'allumage du Pentax M40 est correct, surtout compte tenu de son prix. L'autofocus de son côté est rapide et efficace en extérieur. Une très bonne nouvelle pour un compact d'entrée de gamme. En intérieur les performances sont plus discrètes. Pentax à cependant eu une initiative que nous félicitons, le mode hyperfocale. En effet, vous pouvez désactiver l'autofocus et passer en hyperfocale. Cela permet de gagner réellement en vitesse et notamment en intérieur. Vue que la mise au point n'a plus à travailler, les photos sont plus rapides à prendre, notamment lorsque les conditions lumineuses sont difficiles. Pour ceux qui l'ignorent, l'hyperfocale est la distance la plus courte à laquelle un sujet est net, et ce jusqu'à l'infini.

Le Pentax M40 offre une conception réfléchie et très rapide. Les modes scènes sont accessibles facilement, et en cas de panique le mode tout automatique est disponible d'une simple pression sur le bouton vert au dos du boîtier. Ce bouton est près à l'emploi à n'importe quel moment, même en mode vidéo.

L'objectif de ce compact est assez décevant, mais il faut être réaliste, on ne peut pas tout avoir. Malheureusement dépourvu de grand angle, il déforme tout de même beaucoup. De même pour les franges colorées, elles aussi très présentes. Enfin une ouverture un peu plus grande que F/3.1 ne nous aurait pas déplu.

Le M40 nous a ravi lorsque nous avons essayé le mode super-macro. A notre grande surprise, le zoom est actif. Attention cependant car ce zoom n'est que numérique ! En effet l'appareil extrapole les pixels pour obtenir un grossissement plus important. Le résultat n'est pas visible sur l'écran LCD, en partie à cause d'une définition de 150 Kpx qui limite la vision des détails. Le mode macro (ndlr : hors extrapolation) est somme tout ce qu'il y a de plus commun.

Le petit flash embarqué sur le M40 est surprenant. Il nous a bluffé par sa portée, plus que satisfaisante pour le bijou. En effet en intérieur vous pourrez compter sur plus de 8 mètres de portée effective.

La balance des blancs automatique souffre parfois de quelques troubles de la perception. Entendez par là qu'elle n'est pas toujours très fiable. Un problème récurrent chez Pentax. Concrètement cela se traduira par une dominante bleue sur les photos majoritairement ombragée.

Voilà l'exemple type que peut produire la balance des blancs du M40. Bien que cela reste occasionnel le résultat n'est n'est pas moins étonnant.

Balance des blancs hasardeuse

 

Le M40 est un appareil simple, petit, et homogène, mais souffre d'un objectif vraiment bas de gamme. Ici un exemple de franges colorées vraiment trop présentes.

franges colorées

 

Un mode macro très agréable d'usage grâce à un autofocus efficace. Ses performances sont dans l'air du temps, ni plus ni moins.

Macro par le Pentax M40

 

Comme vous l'avez déjà vu, nous vous proposons un reportage réalisé avec le petit M40. C'est une série de photos prises au théâtre du jour à Agen. L'appareil a été très sollicité, les sensibilités ont été exploitées, tout autant que l'autofocus dans ces conditions de lumière difficiles. Bienvenue dans un monde de flou, de bruit numérique et de théâtre, une performance respectable pour un compact d'entrée de gamme. Galerie photo du Pentax M40 au théâtre du jour.

Scene du théatre

 

Voici les images studio, avec, au choix, les photos de la scène entière (cliquez sur une image pour la voir en taille réelle), et des photos d'identité de Ken en taille réelle. Cela signifie qu'un pixel du fichier est égal à un pixel à l'écran.

Scène entière
Ken taille réelle
scène à 50 ISO 50 iso scène à 100 ISO 100 iso
scène à 200 ISO 200 iso scène à 400 ISO 400 iso
scène à 800 ISO 800 iso scène à 1600 ISO 1600 iso
scène à 3200 ISO 3200 iso
 

La gestion du bruit du Pentax M40 est... surprenante. Nous ne nous attendions pas à trouver du bruit à toutes les sensibilités. Il est certes, discret et simplement granuleux de 50 à 200 ISO, il n'en reste pas moins présent. L'amplitude des sensibilités de cet appareil est un plus, à relativiser toutes fois, car comme souvent, la sensibilité la plus haute est inexploitable. Les pixels colorés apparaissent dès 400 ISO et deviennent gênants à partir de 1600 ISO. La saturation laisse un peu à désirer et l'objectif continu de brider l'appareil.

Conclusion

Ce compact est particulier. A moins de 200 € (euros) à sa sortie, il propose à la fois de bonnes qualités de simplicité et conception et des défauts photographiques non négligeables. Ce Pentax M40 est capable de rendre des photos dans la majeure partie des cas, mais il vous faudra parfois être indulgents sur la qualité. Sous sa coque de bijou, se cache en réalité un appareil utilitaire capable de tout. Du meilleur (photo dans n'importe quelle condition) comme du pire (bruit présent, objectif passable).

En bref

Pentax M40

Pentax M40

Ce qu'on a aimé

  • Polyvalence
  • Design
  • Réactivité
  • Prix

Ce qu'on a moins aimé

  • Balance des blancs peu fiable
  • Objectif
  • Bruit

Les notes de pixelValley

  • Prise de vue / Prise en main11
  • Ergonomie, Design, Menus12
  • Flash14
  • Macro11
  • Rendu des photos12
  • Réactivité13

Note globale

Note globale: 11_5 sur 20
Retour
  • ebola le 14-01-2008 : Mais de rien :)J'avoue avoir été également déçu par ce pentax...
  • raygal68 le 12-01-2008 : Bonjour a tous,APPAREIL PHOTO A EVITER,J'ai moi meme acheter ce produit à mes filles et je peux vous que les photos en interieur sont vraiment miserable (exemple sur 30 photos tu en jette 20) ou alors tu doit te prommener ...